Tatouage féminin

Le tatouage s’est depuis fait une place dans le monde des femmes. Ou plutôt, les femmes se font progressivement une place dans ce monde d’aiguilles et de testostérone. Selon une études, les femmes tatouées sont perçues comme plus actives, plus confiantes, mais sont aussi jugées plus négativement que les hommes tatoués.

L’esthétique plus conventionnelle pour les femmes est de se faire faire des tatouages aux traits fins et de petite taille afin de rester féminine et attrayante. Il en résulte des stéréotypes dans le choix des motifs, de leur taille et de leur emplacement comme des fleurs, des papillons, des oiseaux, de taille modeste et placés à des endroits discrets ou au contraire sexy comme le fameux tramp stamp, c’est-à-dire un petit motif tatoué sur la chute de reins. Car les femmes sont plus vigilantes à la façon dont leurs tatouages seront perçus, notamment par le sexe opposé, pour correspondre aux normes de beauté féminine.

Le professeur en sociologie Michael Atkinson relevait que 40% des femmes tatouées qu’il avait interrogées avaient pris en considération la perception qu’auraient les hommes de leur(s) tatouage(s) avant de les faire, même si cette tendance semble baisser avec les années. Certaines, en couple, viennent encore aujourd’hui se faire tatouer avec leur compagnon et décident du motif ensemble.

A contrario, d’autres – beaucoup même – préfèrent envoyer valser les normes et les conventions. Se rebeller pour mieux se réapproprier l’encre.